[Usine Nouvelle] Trophées des usines : l’industriel Sitour reçoit le trophée de l’initiative RSE grâce à sa démarche RSE centrée sur l’humain

Engagée depuis sa création dans une démarche RSE globale, l’industriel Sitour a reçu en mai 2021 le prix de l’Initiative RSE dans le cadre des Trophées des usines organisés par L’Usine Nouvelle pour sa gamme de distributeurs de vente en vrac Bulk It. Un prix remis par Thierry Cavaillé, Country Manager France chez 9altitudes, qui récompense une innovation en matière d’éco-conception mais aussi et surtout une entreprise à la politique RSE authentique et centrée sur l’humain.


Du made in France écologique

Fruit de deux ans d’efforts, le lancement de la gamme Bulk It a été pour Sitour un moment emblématique de sa politique RSE. Fabriqués en France, ces distributeurs de vente en vrac recyclables et fabriqués en partie à base de matériaux recyclés remplacent des dispositifs autrefois fabriqués aux Etats-Unis. Economies de ressources, diminution drastique du bilan carbone et fabrication locale font ainsi de ce projet un modèle d’innovation écologique et sociale récompensé à juste titre dans le cadre des Trophées des Usines.

Prendre en compte le facteur humain

Mais la démarche RSE de Sitour s’inscrit plus largement dans une dynamique globale impulsée par le groupe ISD (In Store Display). Né sous sa forme actuelle en 2018 de l’union de trois PME auparavant réunies au sein d’une fédération, le groupe ISD se démarque depuis sa création par son positionnement RSE singulier sur le marché du merchandising, de la communication et de la théâtralisation du point de vente. Loin d’être exclusivement orientée vers l’innovation technologique, cette vision repose avant tout sur la prise en compte du facteur humain et d’ initiatives porteuses de sens pour les collaborateurs.

Faire de la RSE, cela ne se décrète pas, c’est quelque chose qui se vit au quotidien, Eve Stockel, Présidente du groupe

Donner toute sa place à l’intelligence collective

Pour développer des projets RSE authentiquement porteurs de sens pour tous, le groupe ISD s’appuie sur une logique bottom-up basée sur l’écoute et la participation de chacun. Eve Stockel, présidente du groupe l’affirme « faire de la RSE, cela ne se décrète pas, c’est quelque chose qui se vit au quotidien. Et cela passe notamment par la valorisation de l’intelligence collective ». Le projet de dématérialisation des factures clients et fournisseurs mené au sein du groupe est un exemple concret  de cette démarche participative. Initié sur proposition d’un collaborateur afin de réduire le recours au papier, il a immédiatement été soutenu par la direction et l’ensemble des équipes concernées.

Faire vivre la RSE à travers les RH

Au sein du groupe ISD, le S de RSE n’est donc pas oublié comme c’est souvent le cas mais fait au contraire l’objet de toutes les préoccupations. « Nous prêtons fortement attention à des enjeux comme l’intégration des jeunes, particulièrement difficile en ces temps de crise sanitaire, ou encore des seniors. On oublie parfois que la responsabilité sociale des entreprises passe par une politique RH inclusive » explique Eve Stockel.

Sortir des indicateurs et du greenwashing

Centrer sa politique RSE sur l’humain, c’est également sortir des logiques exclusivement orientées sur les indicateurs de performance environnementales. Pour Eve Stockel, « les rapports RSE uniquement basés sur des KPI chiffrés tendent à faire oublier que derrière la RSE il y a des personnes  et du sens ». Donner du sens au travail à travers la RSE est ainsi une priorité du groupe. « Il y a une demande de sens extrêmement forte de la part des collaborateurs et elle n’est pas l’apanage des jeunes générations » explique Sabine Guillon, directrice de la communication du groupe.

Loin du greenwashing, la démarche RSE de Sitour et du groupe ISD est ainsi un exercice d’authenticité. Si les problématiques écologiques ne sont pas ignorées, elles sont abordées d’un point de vue humain et de façon à fédérer l’ensemble des collaborateurs. Pour Eve Stockel, baser sa démarche RSE sur cette logique collaborative est un moyen de produire du sens mais aussi de ne négliger aucune thématique nouvelle : « la RSE permet de développer une sensibilité nouvelle aux choses, plus positive, qui fait que de nouvelles dynamiques émergent continuellement. Ça ne s’arrête jamais et c’est ça qui est enthousiasmant ! »

 Le groupe ISD en chiffres :

  • Créé en 2018
  • 172 salariés dont environ 50% de femmes
  • 45 millions d’euros de chiffre d’affaires
  • 8 marques : Sitour – Caractères – Mustang et Impact Concept en France et Jolfix – All Round – Flexico-PLV et Hang & Display à l’international